L'actualité immobilière de l'agence Arthurimmo Orléans La Chapelle
27 déc

Le Marché Immobilier à Orléans : Quelles perspectives pour les prix en 2018 ?

Le marché immobilier Orleans

Voila l’année 2017 qui se terminer, et les statistiques nationales sur le marché immobilier vont pleuvoir : « Année record », « Ventes en hausses », « hausse des prix ». Certes, au niveau national, mais qu’en est-il de l’immobilier à Orléans ?

Une demande soutenue en 2017

Ce qui est certain, c’est que l’année 2017 est un bon cru pour le marché immobilier Orléannais. Les taux d’emprunts sont resté extrêmement attractifs, la situation économique ayant eu tendance à se redresser, nous avons eu le retour de bon nombre d’acquéreurs sur toute l’agglomération. Notre agence immobilière à La Chapelle Saint Mesmin a par exemple constaté un retour des acquéreurs « secondo-accédents » par opposition aux « primo accédents ». Autrement dit, des clients étant déjà propriétaire d’un bien acheté il y a quelques années, et souhaitant profiter d’une conjonction prix -taux d’intérêts extrêmement inintéressante pour acheter un plus grand bien. Cela a permis de retrouver un dynamise sur les biens étant vendu au delà de 250 000 €.

Autre conséquence, les stocks de biens à vendre des agences immobilières d’Orléans ont baissé. Tous nos confrères constatons que ce retour d’acquéreur à conduit à une baisse de l’offre de biens en vente sur toute l’agglomération d’Orléans. Nous sommes arrivés à des niveaux relativement bas, inconnus depuis longtemps. Si vous êtes acheteur, il ne faut donc pas tergiverser quand vous aurez trouver le bien qui vous corresponds !

L’impact sur les prix

Cette forte demande en 2017 n’a pas fait remonter les prix sur l’agglomération. Il semble que sur Orléans, les prix soient stable sur un an. En périphérie, on constate encore une légère baisse, selon notre partenaire meilleursagents.com, qui par exemple constate une baisse de 0,6% sur un à La Chapelle Saint Mesmin. Si la demande continue d’être forte, et il y a aucune raison que cela change (les taux sont toujours bons, la conjoncture nationale tends à s’améliorer, la confiance est légèrement revenue), la tension va bientôt se faire sentir : moins de biens en vente, une forte demande, c’est la recette d’une remontée des prix immobilier à Orléans. Alors soyons prudents, cette éventuelle remontée ne sera que légère et progressive, et elle est surtout susceptible d’être anéantie par une remontée des taux d’intérêts.

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée